Week-end a la montagne en 5 leçons et en photos

Au début du mois de décembre, Monsieur Paon et moi-même prenions un peu de hauteur sur les montagnes de l’arrière pays niçois, plus précisément dans la vallée de la Vésubie (ici la)  près du parc du Mercantour …Un petit week-end histoire de se la jouer montagnard du samedi ET dimanche et de prendre un plein de bon air, de calme ainsi que de nature. Le trip chocolat chaud, vue sur la montagne, petite laine et nez tout rouge ! Juste avant l’arrivée des BRICE DE NICE de la glisse, nous étions les 2 seuls pingouins sur la banquise. PARFAIT pour se dépayser à seulement 1h30 de la grande ville !

Le bilan de ce week-end se résume en ces quelques leçons et photos que nous avons (ap)prises à nos dépends mais qui nous servirons pour les prochaines fois…

On peut facilement jouer les cœurs d’artichauts avec des légumes… surtout avec les betteraves… :

Ah les marchés de petits villages…Rien de mieux pour se rappeler à quoi ressemble une betterave, une carotte ou un navet. Je crois que si j’avais pu je serais repartie avec toutes les étales. Une corne d’abondance faite de cagettes et de produits simples mais luxuriants …J’ai eu un véritable coup de cœur pour les betteraves qui m’ont littéralement LEGUMISER…. Des rainbow betteraves  : rouges, roses, oranges et jaunes… Mon cœur s’est tellement emballé que j’ai loupé toutes les photos 🙂

Le capitaine Cousteau sait aussi faire la cuisine :

Je n’avais pas envie de sortir le gros zoom dans ce petit restau rustique/cosy rempli de n’amoureux transis… Il faut savoir de faire discret de temps à autre et  apprécier le temps présent sans intermédiaires téléphoniques ou photographiques.Cependant, si un jour vous passez par la,  demandez le Monsieur au bonnet bleu de la TRAPPA, cuisine authentique et maison garantie à Saint Martin de la Vésubie (ici)… il ne faut pas être pressé et se laisser aller au temps pour déguster ses petits plats. Je vous laisse avec une d’un fromager qui méritait à lui seul un article sur ce blog…

Tout ce qui brille n’est pas d’or :

La raison pour laquelle j’ai choisi ce coin de paradis est essentiellement pour l’hôtel… j’avais envie de tester une hôtellerie eco-responsable et bio. Sur le papier tout semblait bien vert et super responsable.  Un joli petit chalet qui envoie du rêve situé en bas des pistes de ski avec vue panoramique sur la montagne et une déco récup’ trop bien pensée par un architecte (bravo Monsieur l’architecte) et qui manque cruellement d’âme et de chaleur … ce n’est pas faute de bois et de cheminée….

Le bio c’est plus chère surtout a la montagne et surtout quand ce n’est pas bio…

La partie fâcheuse rigolote quand même de notre séjour…Passés les OLALALA !! WOUAOU !! de la découverte des lieux nous avons vite compris que même le « concept » éco-bio n’était que de la sciure de bois. Pourtant, le fond était la mais pas de réelle intention de tenir ses engagements ….L’hôtel affichait pourtant bien sa couleur : GREEN ECO LODGE. Avec des alentours aussi « riches » de petits producteurs bio ou pas d’ailleurs, je n’ai pas compris pourquoi le restau de l’hôtel ne se fournit pas directement chez eux préférant le label bio des grandes surfaces (je n’ai pas eu envie de photographier un paquet de riz avec marqué carrouf’ dessus)…Puis les prix affichés ne laissent pas de marbre…

La montagne ça vous gagne …

Aller, peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse…On pardonne tous ces petits « désagréments » superficiels à l’hôtel, on ouvre grand ses poumons et on respire le bon air de la montagne tellement pure que l’on se demande comment fait-on en ville… On s’est sentis vivants et revigorés, petits et en même temps tellement en prise avec cette montagne. La montagne ça vous gagne, vous tient chaud au cœur même quand le bout de votre nez est gelé et vous fait monter le rose aux joues ! Cela n’a duré que deux jours…SNIFF 🙁 A REFAIRE ABSOLUMENT !

Et vous quelles sont vos leçons de week-end ?

Cœurs bisous les coquinous

Rendez-vous sur Hellocoton !